Karin Crona

Je suis née à Stockholm, Suède et depuis 1999 je vis à Paris. Diplômée en graphisme et en photojournalisme, je traite principalement d’histoires intimes. Mon sujet de prédilection est l’autoportrait combiné à une interrogation autour de la solitude et la douleur. Je m'inspire du cinéma, la vie et mes ballades à travers la ville.

Pour cette exposition, j’ai remixé trois séries : Kenosis, La Fille du no 13 et Lonely Goes the Night.  


 

Kenosis

La théologie de la kénose (du verbe grec « vider » κενόω (kénoô)) signifie le dépouillement de sa propre volonté pour devenir totalement réceptif à la volonté divine de Dieu.

Les mises en scène dans cette série traitent de l'étrangeté que j'ai ressentie envers mon propre corps pendant trois ans, entre plusieurs interventions chirurgicales.


 

La Fille du no 13

L’histoire d’une femme au milieu de la vie. La mienne. 

Un bilan où je scrute les choix déjà faits, mais aussi les chemins qui restent ouverts.


 

Lonely Goes the Night

«  Après une rupture difficile, une femme part pour Paris et décide de commencer une nouvelle vie. La nuit, elle erre dans la ville et prend des photos. »

Dans cet essai d’images, je parle de l’amour perdu et des blessures qui ne guériront pas avec le temps — peut-être parce qu’on en a besoin pour expliquer qui on est.



Crona-01

La Fille du no 13

 
 

Crona-03

  Lonely Goes the Night

 
 

Crona-06

Kenosis

 
 

Crona-05

 


 

Crona-02

 
 


 

Crona-04